Monsieur Poire, éleveur de bénévoles

Le festival Alchimie du jeu c’est plus de 350 bénévoles qui se relaient durant près d’une semaine pour que le festival accueille les « vizijoueurs » dans les meilleures conditions, et quelques dizaines qui participent toute l’année à son organisation.

(El Petit Buenapartiste) Bonjour Jean-Luc, qui es-tu vraiment ? En quelques mots…
JLuc aka Monsieur Poire aka baron de la Pérouille, gentilhomme de goût et d’honneur, de petite noblesse par le titre certes, mais le plus noble des cœurs. Accessoirement trézorié et buvetié du Buena Partida Social Club.

Peux tu nous expliquer en quoi consiste la tâche RECRUTEMENT BÉNÉVOLES ?
Il s’agit de mobiliser les bénévoles pour l’édition à venir du festival. C’est un nouveau poste créé récemment pour regrouper les actions déjà menées précédemment par Yannick et d’autres :

– présentation du festival dans les associations d’où sont issus des bénévoles;
– intégration des nouvelles associations qui nous contactent;
– contacts avec les nouveaux bénévoles qui nous contactent;
– recherche de nouvelles associations;
– incitation sur place (pendant le festival) des visiteurs à devenir bénévole les éditions suivantes;
– incitation à devenir bénévole au festival dans tous les lieux ludiques.

Quels sont les qualités demandées pour participer à cette tâche ?
Être un peu passionné par le festival …

Pourquoi est ce si chouette de participer à cette tâche ?
Parce que le festival est en lui même super chouette (je dirais même bath) et qu’une des raisons de cette chouetitude est l’engagement bon enfant et bon esprit de l’ensemble des bénévoles. Être à la fois à la source et au confluent de cette belle énergie collective est très agréable !

Quels sont les moments de rush qui nécessitent le plus de bénévoles ?
Les après-midis (samedi et dimanche) mais chacun est bienvenu à tout moment, et même avant l’ouverture au public (pour la remise en place et la fabrication de sandwiches) ou les jours précédant et suivant le festival pour l’installation et le démontage.

Peux tu nous expliquer en quoi consiste la tâche RELATION EDITEURS ?
Il s’agit ici de proposer aux éditeurs notre offre : les tables en animations permanentes, nouveautés et jeux géants sont animées par nous, mais ce sont les éditeurs qui ont acheté ces tables, ce qui participe au financement du festival. Il s’agit essentiellement d’une relation commerciale, pour les éditeurs qui acceptent le principe de notre offre (environ 50 sur 60 contactés, ainsi que quelques autres qui nous contactent eux-mêmes), il faut ensuite définir avec eux quels jeux seront animés dans quel espace, suivre la réception des jeux, facturer, etc. Bref, des mails des appels téléphoniques, idéalement un déplacement au Festival des Jeux de Cannes pour les rencontrer et surtout beaucoup de relationnel.

Quels sont les qualités demandées pour participer à cette tâche ?
Des qualités que je n’ai pas : être une fille plutôt jolie aide sans doute, mais ce n’est pas tout, être patient, savoir donner l’impression d’être à l’écoute, et d’autres sans doutes que je n’imagine pas qui font une bonne relation commerciale.

Pourquoi est ce si chouette de participer à cette tâche ?
C’est une des sources de financement du festival : cette tâche rend le festival possible, on a un rapport direct avec les éditeurs, on peut pousser un peu les éditeurs pour voir au festival ses propres coup de cœur (nous aurons ainsi une table de Fou Volant cette année!)

Merci d’avoir pris le temps de répondre à nos questions !

Une réflexion au sujet de « Monsieur Poire, éleveur de bénévoles »

  1. Ah ah, Jean-Luc est un commercial efficace, je connaissais les jeux de société depuis moins d’un mois que j’étais déjà recrutée animatrice au Festival 😀 Et puis du coup depuis, je reviens tous les ans, pour votre plaisir (ou pas :D).

Un commentaire ?